Le Village

L'Histoire du Village

La superficie du village est d'un peu plus de 1420 Ha et le nombre d'habitants d'environ 200. Le nom d'Yrouerre semble avoir pour origine un mot latin de l'époque gallo-romaine signifiant "oratoire". Le village abritait probablement au commencement un lieu de culte. Maison de garde puis chateau fortifé, la bourgade se trouve entre deux places fortes : Noyers sur Serein et Tonnerre. Gaucher, seigneur d'Yrouerre, était gouverneur des comtés d'Auxerre et de Tonnerre en 1368, la maison forte fut incendiée et les habitants massacrés par l'armée de Charles le Téméraire. Le village fut fermé de murs en 1578. La seigneurerie, qui relevait du duché de Bourgogne, appartenait aux Mandelot d'Agenteuil au 15ème siècle, aux barons de Sautour au 16ème siècle, aux Dio de Montperroux après 1719. Le manoir féodal fit à cette époque place à un nouveau chateau, démoli en grande partie au 19ème siècle. Au 18ème siècle, la place du chateau médiéval fut édifiée une construction plus "moderne" dont il ne reste aujourd'hui que l'orangerie achevée en 1767. L'eglise Saint Nicolas est un bel édifice construit au centre du village sur un plan traditionnel en forme de croix latine avec son transept. L'un des vitraux représente Saint Nicolas bénissant le travail d'un laboureur avec, en décor de fond, un village et son église représentant la commune d'Yrouerre. Portail et tour de style roman de 1859 - Choeur et nef, bains ogivales du 12ème siècle - Chapelles ogivales du 16ème siècle.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×